Éthique et responsabilité scientifiques en temps de crise sanitaire

Le MURS a publié une tribune dans Ouest France le 13 avril 2020. Nous en reproduisons le texte ci-dessous.

Dans les dramatiques circonstances de la présente pandémie du COVID-19, il nous parait nécessaire de rappeler quelques considérations sur l’engagement des scientifiques fondées sur des valeurs universelles telles que la solidarité, l’humanisme et la défense des droits humains. Nous sommes membres du Mouvement Universel de la Responsabilité Scientifique/ Sciences et devenir de l’Homme (MURS), une association fondée en 1974 par le recteur Mallet, présidée ensuite par Jean Dausset et Gérard Mégie et aujourd’hui par Jean Jouzel.

Dans la période très dure que nous vivons, la recherche est mobilisée en tenant compte d’une infinité d’éléments relevant de la médecine, de la santé publique, de la chimie, des mathématiques, de l’intelligence artificielle, de l’ingénierie, etc.

Les sciences humaines et sociales sont en première ligne pour analyser l’impact de la crise sur les libertés publiques et les comportements des citoyens, et plus généralement envisager les transformations économiques et sociétales pour le futur.

Continuer la lecture de « Éthique et responsabilité scientifiques en temps de crise sanitaire »

20 février 2020: Décès de Jean-Claude Pecker, membre du MURS

Les membres du MURS ont appris avec une profonde tristesse le décès de Jean-Claude Pecker, professeur émérite, titulaire de la chaire Astrophysique théorique (1964-1988) au Collège de France, membre de l’Académie des sciences et membre du MURS. 

A sa mémoire, nous publions à nouveau un entretien entre Jean-Claude Pecker et Jean-Marc Bonnet-Bidaud paru dans Ciel et Espace en décembre 1995 : Les croisades de Jean-Claude Pecker.  Il y raconte ses travaux, son combat pour les droits de lhomme, et sa volonté dengagement. 

Cette interview marque l’époque (1995) où Pugwash et Jozef Rotblat ont reçu le prix Nobel de la paix en 1995 pour leurs efforts sur le désarmement nucléaire. Au même moment, la France effectuait son dernier « essai » nucléaire. Cette période correspondait au 50ème anniversaire, 6 et 9 août 45, des bombardements d’Hiroshima et Nagasaki. 

Continuer la lecture de « 20 février 2020: Décès de Jean-Claude Pecker, membre du MURS »

Le MURS présent au World Science Forum, « Science, ethics and responsibility »

Budapest, 20-23 novembre 2019

Le World Science Forum est organisé par l’Académie hongroise des sciences, en partenariat avec l’UNESCO, le CIS (Conseil International des Sciences) et AAAS (American Association for the Advancement of Science). Suite à une Conférence sur les sciences sous l’égide de l’UNESCO et de l’Académie des sciences hongroise en 1999, le World Science Forum  a tenu sa première édition à Budapest en 2003 (voir historique) et est un évènement biennal depuis. A partir de 2013, le pays organisateur a été choisi en dehors de la Hongrie une fois sur deux, en 2013 au Brésil, en 2017 en Jordanie, et en 2021 le Forum sera en Afrique du Sud. C’est un rendez-vous international majeur entre Science et politique scientifique, couvert par les journalistes scientifiques à l’international et où la Diplomatie scientifique tient une large place. Chaque édition a un thème : en 2017, «Science for peace», en 2019 « Science, ethics and responsibility » , particulièrement pertinent par rapport au MURS. Cette édition marquait les 20 ans de la première Conférence fondatrice en 1999. 

Continuer la lecture de « Le MURS présent au World Science Forum, « Science, ethics and responsibility » »

Interview de Jean Jouzel dans Télérama du 21 novembre 2018 : Notre Terre bout ?

Dans quinze jours, le 3 décembre, s’ouvre en Pologne, dans l’ancienne ville minière de Katowice, la Cop 24, considérée comme la dernière chance de concrétiser les engagements de l’accord sur le climat signé en 2015 à Paris, et surtout de les renforcer. Les catastrophes climatiques en chaîne, comme en témoignent les feux qui ravagent la Californie, soulignent l’extrême urgence de mesures radicales. Climatologue de renom, ancien vice-président du groupe scientifique du GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat), Jean Jouzel, homme pourtant d’une grande modération, ne cache plus son extrême inquiétude. Pour survivre, l’humanité doit impérativement laisser sous terre l’essentiel du pétrole, du gaz et du charbon qui s’y trouvent encore. Le défi est immense, mais les solutions techniques sont là, estime le chercheur. Avec Pierre Larrouturou, économiste et ingénieur agronome, il milite pour que l’Europe se dote d’un outil puissant pour financer la transition énergétique, un « pacte finance – climat», seul à même de remettre la finance au service du bien commun… et d’éviter le chaos.

Interview paru dans Télérama le 21 novembre 2018 : Jean Jouzel

Propos recueillis par Vincent Rémy pour Télérama avec le texte additionnel: Notre Terre Bout ? Il n’est pas trop tard, mais presque dit le climatologue. Son plan : une banque européenne pour financer la transition énergétique. Que les dirigeants embrayent !

Dans quinze jours, le 3 décembre, s’ouvre en Pologne, dans l’ancienne ville minière de Katowice, la Cop 24, considérée comme la dernière chance de concrétiser les engagements de l’accord sur le climat signé en 2015 à Paris, et surtout de les renforcer. Les catastrophes climatiques en chaîne, comme en témoignent les feux qui ravagent la Californie, soulignent l’extrême urgence de mesures radicales. Climatologue de renom, ancien vice-président du groupe scientifique du GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat), Jean Jouzel, homme pourtant d’une grande modération, ne cache plus son extrême inquiétude. Pour survivre, l’humanité doit impérativement laisser sous terre l’essentiel du pétrole, du gaz et du charbon qui s’y trouvent encore. Le défi est immense, mais les solutions techniques sont là, estime le chercheur. Avec Pierre Larrouturou, économiste et ingénieur agronome, il milite pour que l’Europe se dote d’un outil puissant pour financer la transition énergétique, un « pacte finance – climat», seul à même de remettre la finance au service du bien commun… et d’éviter le chaos.

Continuer la lecture de « Interview de Jean Jouzel dans Télérama du 21 novembre 2018 : Notre Terre bout ? »

L’électricité nucléaire, questions ouvertes et points de vue

Convaincu de l’intérêt de présenter le débat actuel autour du nucléaire civil dans la diversité de ses aspects et implications, le comité de rédaction de la revue Reflets de la Physique, magazine de la Société Française de Physique, a établi un dossier très fourni dans son numéro 60  paru en décembre 2018 sur le thème :

L’électricité nucléaire, questions ouvertes et points de vue.

Le dossier a été coordonné par deux physiciens, un biologiste et un physicien nucléaire, ayant une opinion personnelle différente sur le sujet. Il est évident que les enjeux sociétaux autour des sources de production d’énergie animent, en France comme dans le reste du monde, un débat intense dans l’opinion publique, où s’entremêlent la physique, l’environnement, l’économie, la politique.  

Dans ce cadre, les physiciens ont pensé utile d’apporter des informations et des analyses résultant de leur méthode de travail, basée sur l’analyse critique et argumentée de positions exprimées dans le cadre d’un débat contradictoire.

Continuer la lecture de « L’électricité nucléaire, questions ouvertes et points de vue »

Le M.U.R.S. à ESOF 2018 Toulouse

Le M.U.R.S. félicite la championne ESOF 2018, Anne Cambon-Thomsen, membre du directoire du M.U.R.S.

Le M.U.R.S. participe à ESOF 2018 à Toulouse. Retrouvez les sessions animées par le M.U.R.S.

Continuer la lecture de « Le M.U.R.S. à ESOF 2018 Toulouse »

Anne-Cambon-Thomsen, « ESOF 2018 Champion »

WELCOME FROM THE ESOF 2018 CHAMPION

“It is a great privilege to host the 8th edition of ESOF in Toulouse. It will be a first for ESOF in France. The chosen motto: ”Sharing Science: towards new horizons” already sets the stage for this event. Toulouse is known for its aeronautics and space research but it has many more scientific facets to offer. Renowned for its warm welcoming and its ”art de vivre”, Toulouse has made accessing science to its citizens one of its main priorities. Toulouse is thus the perfect backdrop for ESOF, which is centred on interactions and dialogue between scientists, science policy makers, innovators and the general public. The Université Fédérale Toulouse Midi-Pyrénées with its 29 institutions of higher education and research and its 120 000 students, is proud to support this event in synergy with numerous private, public and institutional partners.

We look forward to welcoming everyone to the next ESOF in Toulouse.”

Dr Anne Cambon-Thomsen
ESOF 2018 Champion
Emeritus Research Director at CNRS, Université Fédérale Toulouse Midi-Pyrénées

(Extrait du site www.esof.eu)

ESOF 2018: Train of the prickly questions


At ESOF 2018, for those who like to discuss freely and lightly about thorny scientific questions, we imagined a journey on board of the Train for prickly questions.

Twice a day, Monday – Friday at 11:15 and at 17:30 (+ Saturday morning) we will meet at Agora Square, Congress Centre. Continuer la lecture de « ESOF 2018: Train of the prickly questions »

ESOF 2018: Integrity in scientific research


Le 14 juillet de 10h15 à 11h30
Integrity in scientific research

Research is usually considered as a public good which cannot tolerate breaches. The objective of the session is to raise awareness of the importance of research integrity in the practice of science, irrespective of discipline, level of responsibility or whether it is funded by the public or private sector.. This panel will use an international case study to discuss the principles and attitudes of the many actors involved when facing such cases. It will take an interactive step by step approach.

Speakers :
Jean-pierre ALIX – Mouvement Universel de la Responsabilité Scientifique (MURS) / EuroScience, Michèle LEDUC – CNRS COMETS, Asael ROUBY – FNR, Anne-Sophie GODFROY – University Paris-Est-Créteil & CNRS

Pour en savoir plus: https://www.esof.eu/en/programme.html 

ESOF 2018: Is science a humanism?

Le 11 juillet de 17h à 18h15: Session « Is Science a Humanism? » avec la participation de membres du M.U.R.S.

With the help of a few gurus planted in the audience, we present a dialogue around the following theme. We are in a railway carriage on the way to Toulouse. An invited speaker of ESOF2018 is preparing his presentation. He must treat various aspects connected with the general title. He is pretty sure that he will be able to prove the proposition that science is a humanism. Yes, science reached Europe with Humanism and brought with it certainties to replace vague opinions coming from religions.
Continuer la lecture de « ESOF 2018: Is science a humanism? »