Rapport d’activité 2017 présenté à l’AG 2018

Rapport Moral année 2017 présenté lors de l’Assemblée Générale du 12 février 2018

En 2017, le Murs durant sa 33 ème année d’activité, s’est efforcé d’appliquer ce que disait son ancien Président Jean Dausset : L’Homme ne doit plus subir son sort car il peut désormais orienter sa destinée vers un avenir réfléchi. Le MURS propose donc la science comme maître d’œuvre des changements sociétaux, lui imposant dès lors une morale, sinon une éthique. Les points suivants déclinent cette ambition.

Vie du MURS participation à des conférences et évènements publics

Les Membres du Directoire du MURS se sont réunis cinq fois en 2017 (6 février, 24 mars, 16 mai, 20 septembre, 7 décembre) à l’aimable invitation de Laurent Degos, de Jean Jouzel et de Michèle Leduc.

Ces réunions d’échanges entre les Membres et d’organisation ont permis la présence et la participation du MURS aux évènements suivants :

  • Nombreuses réunions de préparation (merci à Anne Cambon-Thomsen) de la Conférence internationale ESOF (EuroScience Open Forum) qui aura lieu à Toulouse, Cité européenne de la Science 2018, du 9 au 14 juillet 2018
  • Participation aux entretiens d’Arbois (Technopole Arbois Med, Aix-en-Provence/Marseille)
  • Préparation d’un cycle de conférences 2018 avec l’IPH (Institut de Paléontologie Humaine, Paris et Tautavel, Henry de Lumney)
  • Avis du MURS sur la révision de la Charte UNESCO (1974) sur le statut du Chercheur (auprès de la Commission Nationale Française pour l’UNESCO)
  • Examen de la participation du MURS aux Conférences Pugwash sur la Science et les Affaires du Monde

Intégrité scientifique

Dans un esprit de prise de conscience et de responsabilité, sans pour autant chercher à juger quiconque, le MURS dénonce le plagiat, la désinformation scientifique, l’oubli de la finalité humaniste de la Science au profit de fins beaucoup moins importantes personnelles ou collectives (compétition, autocélébration, servilité).

Cette attitude accompagne le rapport « Bilan et propositions de mise en œuvre de la charte nationale d’intégrité scientifique » de Pierre Corvol avec la création de l’OFIS (Office Français de l’Intégrité Scientifique) validé par le HCéres (Haut Conseil de l’évaluation de la recherche et de l’enseignement supérieur). Une structure de réflexion, le MURS-IS (Intégrité Scientifique), à l’initiative de Cédric Villani et de Claude Huriet avait donné lieu en 2016 à un colloque à Bordeaux puis en février 2017 à Nancy. Pour en savoir plus: http://fr.ethics-and-integrity.org/?s=MURS+

Le Murs a accompagné la préparation à l’horizon 2020 d’une Charte européenne du chercheur et d’un Code de conduite pour le recrutement des chercheurs, préparés par l’Union Européenne.

Administration du MURS et perspectives d’avenir

Divers points matériels ont fait l’objet d’améliorations en 2017 (merci à Jean-Pierre Alix et à Anne-Sophie Godfroy, Jean-Gabriel Ganascia, notamment) :

Enfin, une ouverture de l’Association à de nouveaux adhérents et participants est envisagée en vue d’un élargissement des thèmes et des participations.

Pierre -Frédéric Ténière Buchot , Secrétaire général

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *